Index

Auteurs

Derniers numéros

Numéros en texte intégral

  • 121 | 2019
    Restons groupés ! La construction discursive des relations sociales
  • 120 | 2019
    Nom d’un parti ! Pour une onomastique partisane
  • 119 | 2019
    Les mots de l’écologie
  • 118 | 2018
    Discours post-attentats
  • 117 | 2018
    Les « petites phrases »
  • 116 | 2018
    Dire ou ne pas dire la « race » en France aujourd’hui
  • 115 | 2017
    Les discours de la crise économique
  • 114 | 2017
    Le rapport, entre description et recommandation

Numéros anciens

  • 2000-2002
  • 1990-1999
  • 1980-1989

Appels à contributions

  • Appels en cours
  • Appels clos

La revue

  • Présentation
  • Comités
  • Notes aux auteurs
  • Lire et relire

Informations

  • Contacts
  • Crédits et informations légales
  • Politiques de publication
 

N°14 - Les organisations islamistes kurdes

Hardy MÈDE Université Paris I

CETTE PARTIE EST SAISIE MANUELLEMENT SUR LE SITE et le LIEN EN ROUGE PERMET DE TÉLÉCHARGER LE DOCUMENT…

La sphère islamiste au Kurdistan irakien constitue un terrain d’études peu exploré. L’intégration, à partir de 2005, de partis islamistes au Parlement régional du Kurdistan n’a pas encore fait l’objet de publication. Depuis cette époque, le Groupe islamique du Kurdistan (GIK) et l’Union islamique du Kurdistan (UIK) cumulent, à eux deux, autour de 15% des sièges parlementaires . Ils ont également participé à la formation de plusieurs gouvernements pour y gérer des portefeuilles ministériels importants (la justice, le commerce l’agriculture…). Malgré cette réalité, les partis islamistes kurdes restent peu connus du point de vue de leur organisation, de la structuration de leurs réseaux militants mais aussi de leur insertion sociale. En outre, la question de l’idéologie religieuse et de ses implications politiques demeure le maillon faible des recherches universitaires sur les organisations islamiques (Aït-Aoudia 2020). Les quelques études existantes en langue  (Sîwaylî 2009 ; Mihemed 2020)  ont pour point commun de proposer une description historique du fait islamiste au Kurdistan irakien. Pour ce qui est de la seule étude en langue française, il s’agit d’une thèse reposant sur une lecture chronologique de la trajectoire des islamistes kurdes. (Obeid 2010). Les lacunes méthodologiques et théoriques relativisent l’intérêt de ce travail purement descriptif. Or, seule une véritable recherche empirique permettrait de saisir l’évolution de l’engagement politique des acteurs islamistes, leur propension à intégrer les institutions politiques et le sens qu’ils confèrent à leurs actions.

Voir le texte intégral (PDF)

N°13 - Justice linguistique et langue kurde

IDEM ARTICLE PRÉCÉDENT :

CETTE PARTIE EST SAISIE MANUELLEMENT SUR LE SITE et le LIEN EN ROUGE PERMET DE TÉLÉCHARGER LE DOCUMENT…

Nous sommes heureux de publier dans ce numéro spécial les actes du colloque international intitulé
« Justice lin- guistique et langues minoritaires : le cas du kurde »
co-organisé par les universités de Paris 2 et de Rouen et la fondation Institut kurde de Paris, le 12 octobre 2018 au Centre International de Culture Populaire, à Paris.

Le colloque, qui a été honoré de la présence de M. Fernand de Varennes, Rapporteur spécial des Nations Unies sur les questions relatives aux minorités, a réuni des spécialistes mondialement reconnus dans le domaine de la justice lin- guistique et des droits des minorités linguistiques. Premier de son genre en ce qui concerne la problématique de justice linguistique, le colloque a permis d’aborder, à travers la situation particulière de la langue kurde, les multiples aspects du principe d’équité quant à l’accès et à l’usage des langues minoritaires ou minorées ne bénéficiant pas d’une reconnaissance officielle et d’une prise en charge dans le sys- tème éducatif, dans les médias et dans le marché.

Voir le texte intégral (PDF)

Etudes kurdes : qui sommes-nous ?

Fondée en 1999 à Paris par un groupe de chercheurs, la revue Etudes kurdes s’inscrit dans la synergie perceptible ces dernières années autour des publications sur divers aspects de la culture et de la société kurdes qui ont augmenté de façon très significative. Qu’elles soient l’œuvre des chercheurs appartenant à des centres de recherche, universitaires, à des instituts culturels kurdes ou non, ces publications témoignent de l’intérêt croissant des chercheurs pour les études kurdes.

Depuis sa création, la revue Etudes kurdes met à la disposition des spécialistes une publication semestrielle bilingue en français et en anglais, dans le dessein de les informer sur tous les aspects de la société kurde : langue, littérature, sociologie, anthropologie, histoire. Elle se veut un forum pour les jeunes chercheurs et un instrument de travail pour les études kurdes dans leur ensemble.

Parallèlement à des dossiers thématiques, la revue publie aussi des articles Varia, des compte-rendus de lecture, des documents contemporaines ou d’archives. Les articles soumis font l’objet d’une double évaluation par les pairs.

A ce jour, la revue Etudes kurdes compte 14 numéros thématiques édités, ainsi que 5 numéros hors série.